Le vin moulin à vent du Beaujolais

Il existe de nombreux vins d’appellation « Moulin » : Paul Janin Moulin à Vent, Louis Tête Moulin à Vent, Louis Jadot Moulin à Vent Château des Jacques, Joseph Drouhin Moulin à Vent, Georges Dubœuf Moulin à Vent Prestige, Bertolla Moulin à Vent… Nous allons particulièrement nous intéresser ici à l’un des plus connus : le vin rouge moulin-à-vent du Beaujolais.

 

Présentation du vin moulin-à-vent (AOC)

Produit à cheval sur la limite entre les départements de la Saône-et-Loire et du Rhône, le moulin-à-vent est un vin rouge français d'appellation d'origine contrôlée (en abrégé AOC). L'appellation prend également en compte une partie des communes de Romanèche-Thorins et de Chénas, dans le vignoble du Beaujolais. Elle fait partie des dix crus de ce vignoble, qui sont du sud au nord : le côte-de-brouilly, le brouilly, le régnié, le morgon, le chiroubles, le fleurie, le moulin-à-vent, le chénas, le juliénas et le saint-amour. L’histoire du moulin-à-vent remonte à avant 1936, lorsqu’il était vendu sous le nom de « Romanèche-Thorins », autrefois considéré comme un cru du Beaujolais. Par le décret du 11 septembre 1936 il est reconnu par l'Institut national de l'origine et de la qualité (INAO) comme appellation d'origine contrôlée (AOC), il change alors de nom et devient le vin « moulin-à-vent ». Le vignoble du Beaujolais, sous l’initiative du Moulin-à-Vent, demande le classement de ses terroirs en 2009.   

 

Caractéristiques du moulin-à-vent du Beaujolais

Le moulin qui est à l’origine de l’appellation se perche à 240m d’altitude, au sommet d'un mamelon, au lieu-dit Les Thorins, à l’intérieur des sols peu profonds d'arènes granitiques s’enracine le gamay noir. Sur un  terroir riche en éléments minéraux comme le manganèse, les vins produits sont quelquefois comparés à leurs cousins bourguignons de la Côte-d'Or pour leur arôme rappelant l'iris, leur couleur rouge profond, leur bouquet et leur corps. Deux caveaux permettent de déguster le vin Moulin-à-Vent : l’un au bord de la route nationale et l’autre au pied du moulin. Le Moulin-à-Vent peut supporter une garde de quelques années (pouvant aller jusqu’à dix ans dans les grands millésimes), mais il peut également être apprécié dans les premiers mois de sa naissance.

 

Le vin Moulin-à-Vent s'accorde avec le fromage et toutes les viandes rouges. Il peut accompagner un grand nombre de recettes : Terrine de perdreaux, Perdreau aux noisettes, Lièvre au pot, Civet de sanglier, Jambon au porto et à l'estragon, Mousse de jambon au porto, Épaule farcie aux herbes, Épaule d'agneau à la paysanne, Reste de viande (gratin de daube)… 

Pas de vin sans fromage !

Parmi les délices qui s’apprécient encore mieux avec du vin, nous nous devons bien sûr de parler de fromages. Intéressons-nous donc aux fromages de Hollande, si réputés et si recherchés qu’ils délectent les gourmands du monde entier. Mais c’est sans doute à Amsterdam que vous dégusterez les meilleurs fromages si typiquement hollandais. Pour tout savoir sur les fromages hollandais, le site internet Holland.com est une mine de renseignements. Voici quelques exemples de fromages hollandais et leurs accords les plus harmonieux.

Le Gouda, le fromage hollandais par excellence

Comme son nom l’indique, ce fromage est originaire de la ville de Gouda et représente à lui seul 60 % de la production de fromage du pays : c’est dire s’il est populaire ! Fabriqué à partir du lait entier des vaches Prim’Holstein de la région, il est doux et souple lorsqu’il est jeune et prend une texture plus ferme et un goût plus affirmé lorsqu’il mûrit. La célèbre croute en paraffine est un des signes les plus distinctifs du Gouda. Le Gouda jeune s’accorde parfaitement avec des vins légers et fruités, de préférence rouges. Un Beaujolais nouveau, par exemple, lui conviendra très bien. Plus vieux, on peut l’accorder avec des vins rouges plus puissants ou bien des vins liquoreux et mousseux.

Le Graskaas, le fromage de mai

Fut un temps où les fromages étaient, tout comme les fruits et légumes, des plaisirs saisonniers. Le Graskaas en est un parfait exemple, car c’est un des premiers fromages que l’on réalisait à partir du lait donné par les vaches tout juste remises à l’herbe, après un hiver entier de « fromage de foin ». Frais, doux et tendre après seulement cinq semaines d’affinage, ce fromage s’accorde particulièrement bien avec un vin blanc léger et servi bien frais.

Le Maaslander, le fromage à trous

Cet agréable fromage très fruité est bien connu pour ses nombreux « trous », qui sont en fait des bulles d’air formées par l’ajout d’une bactérie. Quant à l’accord, il existe désormais un vin produit dans la même région, à base de pommes et de raisin, et qui porte le nom « De Maaslander ».

 

 

 

Viticulteurs indépendants: imprimez vos propres étiquettes

En tant que viticulteur indépendant, vous devez faire preuve d’innovation et d’ingéniosité afin d’attirer et fidéliser votre clientèle. En effet, le marché viticole est de plus en plus compétitif et il ne suffit plus de simplement produire un vin de qualité – il faut également savoir présenter vos produits et vous démarquer du lot.

En matière de présentation, l’étiquette de la bouteille de vin est l’un des éléments déterminants en ce qui concerne la vente du produit. À défaut de pouvoir goûter le vin, l’on se laisse séduire, ou pas, par l’étiquette. La présentation visuelle de l’étiquette attirera l’œil du consommateur potentiel et constitue donc l’un des facteurs essentiels dans la commercialisation et la réussite de vos produits.

L’impression d’étiquettes est donc une étape fondamentale dans le marketing et la vente du vin et doit être conçue comme un outil de publicité et de marketing. Mais avez-vous pensé à acquérir votre propre imprimante à étiquettes ? En effet, il existe un large choix d’imprimantes d’étiquettes couleurs, spécialement conçues pour l’industrie agro-alimentaire, qui vous permettent d’imprimer vos étiquettes en toute liberté. QuickLabel vous propose des imprimantes d’étiquettes de qualité qui vous permettront de réduire vos coûts de production et de personnaliser vos bouteilles.

Au lieu d’acheter de grandes quantités d’étiquettes pré-imprimées, l’achat de votre propre imprimante à étiquettes vous permettra de moduler l’impression d’étiquettes et d’adapter celle-ci à vos besoins réels. En gérant l’impression d’étiquettes vous-même, vous pourrez synchroniser l’impression avec votre production et éviter ainsi de gaspiller de vastes quantités d’étiquettes. Vous gagnerez ainsi en flexibilité et en réactivité et vous vous protégerez des pénuries d’étiquettes qui pourraient retarder votre production.

L’impression d’étiquettes en interne présente donc de nombreux avantages pour le viticulteur indépendant. Le coût d’acquisition d’une imprimante d’étiquettes sera rapidement amorti par les frais réduits de production et les bénéfices accrus en termes de vente.